Menu

Le Comité Interdiocésain de l’Enseignement Catholique

 

À l’égard et au service de tous les établissements catholiques d’enseignement implantés dans les diocèses et reconnus par les Évêques, le Comité Interdiocésain a pour mission de mettre en œuvre dans l’Enseignement Catholique Interdiocésain les orientations pastorales de chaque diocèse, en lien avec les orientations générales de l’Enseignement Catholique.

Il est chargé :

  • d’engager les études de prospective et de développement.
  • d’établir une cohérence, notamment en ce qui concerne les schémas des formations, la création de réseaux, pour la meilleure orientation scolaire et professionnelle des élèves.
  • d’organiser les concertations qui seraient rendues nécessaires pour atteindre les objectifs mentionnés aux alinéas ci-dessus.
  • de se prononcer sur la création des réseaux proposés par des établissements et d’en autoriser la mise en place.
  • d’examiner sur proposition de son Président, de son Secrétaire Général ou d’un tiers de ses membres, toute question relative à la vie de l’Enseignement Catholique des deux diocèses.

 

Le CIDEC Reims-Ardennes-Châlons est composé de cinq secteurs :

  • Reims Est – Sud Ardennes
  • Reims Ouest
  • Diocèse Châlons Est
  • Épernay et Diocèse Châlons Ouest
  • Charleville-Sedan-Vallée de la Meuse

Cette organisation en secteurs ne se substitue pas aux différents réseaux existants (Organisations professionnelles, Tutelles) et trouvera différentes formes en fonction des contextes spécifiques.

Tout en recherchant des mutualisations au sein d’un groupement partageant une «culture commune», l’identité de chaque établissement, son autonomie dans le cadre du projet de l’EC, sont à préserver en veillant à respecter le principe de subsidiarité (articles 239 et 240 du statut de l’EC).

Ces secteurs doivent permettre à tout établissement d’éviter deux écueils : se considérer comme auto-suffisants ou se résigner à l’isolement (« parce que l’autonomie n’est pas l’isolement, il [l’établissement] partage son savoir-faire, ses expériences et ses richesses humaines avec les autres établissements et partenaires éducatifs » – Art. 16 du Statut de l’EC).

Tout en restant lucide et mesuré quant aux ambitions d’un travail en secteur, cette organisation témoigne d’une mise en acte d’une pastorale vécue, dans les actes de gestion, d’intendance, de partage d’expérience et de solidarité. Ces secteurs rendront plus visibles l’Enseignement Catholique en tant qu’institution locale reliant différents établissements, et rendront plus lisibles les parcours de formation proposés aux élèves.

Un chef d’établissement prend la responsabilité de l’animation d’un secteur pour l’année scolaire, selon le cahier des charges suivant :

  • Les secteurs inscrivent leur action en synergie et complémentarité avec les instances et réseaux existants. Ils développent leurs actions, et établissent leurs modalités de travail en autonomie par rapport à la DIDE.
  • Chaque secteur repère et nomme les compétences et ressources présentes en son sein, tant pour ses propres besoins, que pour garantir la représentation de tous les secteurs à des instances ou groupes de travail interdiocésains.
  • Chaque secteur veille à assurer l’accueil et l’accompagnement des professeurs stagiaires, en lien avec le SAAR, l’ISFEC et FORMIRIS.
  • La définition des secteurs est révisable annuellemen.
  • Chaque secteur organise au moins deux réunions annuelles plénières ; ils déterminent travaux et modalités d’action à leur convenance.
  • Chaque secteur s’engage à rendre compte des actions et réflexions menées, lors des rencontres interdiocésaines des animateurs de secteurs, et via un espace dédié sur educatho.fr
  • Les chefs d’établissement veillent à associer/informer les membres des communautés professionnelles de la vie du secteur.

Sans s’imposer à tous les secteurs, les objets de travail suivants sont proposés :

  • Appels d’offre communs⋅.
  • Organisation de la Restauration et des internats.
  • Développement d’événements communs (à destination des parents, des personnels).
  • Actions de formation continue.
  • Partage d’expériences.
  • Renforcement des liens CM2/6ème et entre no
  • Réalisation d’une plaquette de présentation, communication commune.
  • Harmonisation des calendriers et manifestations sur le secteu.
  • Mise en cohérence des grilles tarifaires (tranches de revenus, politique de réduction sociale et/ou familiale).
  • Analyse des origines et parcours des élèves sur un bassin (pour éviter l’ a priori sur les établissements et leurs recrutements, en cherchant à renforcer les mixités sociales et culturelles).

 

Nous contacter

Laissez-nous un message !

En cours d’envoi

©2019 - Établissements catholiques d'enseignement de Champagne-Ardennes

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?